le site du LEGEND-RACING-TEAM

Accueil > LES SORTIES CIRCUIT > 2009 > COMPTE RENDU DES COUPES DE PRINTEMPS

COMPTE RENDU DES COUPES DE PRINTEMPS

jeudi 19 mars 2009, par jth

Le retour des Coupes de Printemps à Montlhéry , après de longues années d’absence, grace a Flavien
Marcais, a réuni un plateau splendide dans un lieu qui ne l’est pas moins.

GORDINI

A tout signeur, tout honneur, GORDINI a effectué un retour prestigieux sur l’anneau, avec un coupé , une monoplace, et la fameuse 24 S qu’a possédé un temps Francoise SAGAN, apres avoir été menée de mains de maitres par les plus grands pilotes de l’époque .
Elle est arrivée au circuit, sur plateau, derrière un Laffly magnifique !

BUGATTI

Les Bugatti sont présentes en force, et le son si particulier des straight 8 envahit bientot le paddock. 35C et 51 vont partir a l assaut du chrono et de la muraille du demi-anneau.

On se demande ce que peut bien voir Fred a travers ce mica d’époque, et on remarque que les plaques ne sont pas passées au nouveau SIV .....

JAGUAR

Quelques belles autos, on va commencer par la mieux pilotée !

le très rapide xk150s a Pierre

une belle C

quelques xk120 dont une "usine" NND 672


et la D


petite histoire de piste

Pendant quelques tours NND 672 nous suivait de près ...

VUF 359 la distançait bien en accélération, mais la combinaison pied gauche foulé me faisant rentrer les rapports au freinage de façon très laborieuse et le liquide de freins qui bouillait m’obligeant a limiter la pression sur la pédale, quand elle commençait a frôler le plancher, permettait a NND 672 de nous rattraper .
Ce fut le cas dans la chicane est , ou déjà je rentrais un peu trop fort en descendant de l’anneau, la roue intérieure en légers blocages, et ou j ai du augmenter le freinage une fois sur le plat de la chicane, la Lombard entamant juste devant moi un début de tête a queue.
Derrière, j ai entendu un fort blocage et ne voyais plus NND 672, mais un nuage de fumée bleue ...
Mon passager me demanda si elle nous avait touché, je répondis que non !
Une fois arrivé au paddock, je remarquais une trace de touchette sur la zone d’immatriculation ( on peut pas appeler ça une plaque ..), et je recherchais ma suiveuse qui avait finalement tapé et avec moins de chance ...


L’aile a une jolie trace de mon arriére et a en prime plié au dessus de la roue ..

Le propriétaire s’est inquiété de mon auto, et m a dit que pour la sienne "ce n’était rien du tout"

PORSCHE

Une splendide 910 , toujours fidéle aux grands rendez-vous

ou on voit qu’une Austin Healey bien préparée n’est pas ridicule devant ...

LAMBERT

Un bonheur que de revoir cette unique Lambert, que j avais remarqué a Montlhéry en 1995 aux damiers Matra ...

Auto construite par un inventeur un peu fou, dépositaire de nombreux brevets, ayant lancé la "sans chocs " avec 4 roues indépendantes en 1923, puis ensuite un coupé trés inspiré des bugatti, existant toujours en rouge, et une auto de course qui prit le départ du bol d’or auto en finissant 3ème de l’édition de 1950 dans la catégorie 1.100 cm3, récidivant à la même place en 1951 (sans aucune réparation), avant de s’imposer en 1952 aux mains du pilote Chotin, puis en 1953, par Germain Lambert en personne . C’est maintenant son fils que l’on retrouve aux commandes .

Cette marque a fait l’objet d’un article très intéressant :

http://gazoline.net/article.pcgi?id_article=229

Place aux images de cette magnifique et unique auto de course, propulsée par un moteur Lambert, dérivé des Ruby, très particulier avec ses 2 carbus aux extrémités de la culasse !






FERRY

Luc Ferry, vous vous souvenez, ancien ministre de l’éducation . Toute la presse a "retrouvé" son grand pére, jules, connu pour avoir imposé l’école et dont pas mal de lycées portent son nom en facade.

Si Luc avait été ministre des transports,on aurait "retrouvé" son papa Pierre, préparateur de mécaniques Renault, et constructeur d’une barquette déja vue ici méme aux journées (beaucoup plus calmes) du Patrimoine et dont l’histoire assez extraordinaire est racontée sur Motorlégend.

Voici un extrait :

Construite en 1954, la voiture participe à de nombreuses épreuves en France, avant d’être vendue par Pierre Ferry à John Green, un Américain. En 1957, elle part donc aux Etats-Unis. Elle remportera un certain nombre d’épreuves outre-Atlantique, puis sera accidentée. On la verra ensuite dans un musée en Californie dans les années soixante-dix, puis on la retrouvera dans une grange dans un état avancé. Quasi-épave, elle sera sur le point d’être détruite dans une casse, où sera sauvée in extremis.

Beaucoup plus tard, au début des années 2000, un Américain la rachète dans le but de la restaurer. Il souhaite la présenter au concours de Pebble Beach. La Ferry part chez un carrossier, mais l’homme ne peut payer les factures. Le chantier est donc arrêté et la voiture demeure chez le carrossier, à moitié terminée. C’est alors que son propriétaire actuel, Jean-Marie Fresnault, l’acquiert par l’intermédiaire d’un Suisse. Nous sommes en 2005. Jean-Marie Fresnault va achever la restauration, à l’exception toutefois du moteur, qui n’a pas encore retrouvé complètement sa configuration d’origine. La voiture a été exposée à Rétromobile, en février 2008, sur le stand du Grand Prix de Malte, auquel elle prend part.

L’intégrale ici :

http://www.motorlegend.com/evenement-automobile/rassemblement/journees-europeennes-du-patrimoine-2008-a-montlhery/ferry-750-sport/6,15245,15240.html

Voyons les photos de cette petite auto 750 cm2, base moteur Renault 4CV

a suivre bientot avec Lotus, Tank Panhard, healey, Bentley Lombard., AC , Ferrari, ..

Mille mercis a mon passager rémi auquel on doit ces belles photos et vidéos !

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document